Ensemble pour les droits de l'enfant - Marseille animation

Ensemble pour les droits de l’enfant

Ifac, association d’éducation populaire à vocation citoyenne, se mobilise depuis 2015 aux côtés d’Unicef France afin de sensibiliser à l’importance de défendre et garantir les droits de tous les enfants sans distinction.
Aujourd’hui, plus que jamais, nous portons cet engagement au cœur de nos délégations, formations, espaces socioculturels et d’animation.

Le 20 novembre 1989, le monde se dote de la « Convention Internationale des Droits de l’enfant » (CIDE) qui reconnait l’enfant comme un individu à part entière.
Ce traité, le plus ratifié de l’histoire, regroupe un ensemble de principes et d’obligations reconnues de façon universelle. Il avance 4 principes fondamentaux : la non-discrimination, le droit de vivre, survivre et de se développer, l’intérêt supérieur de l’enfant et le respect de ses opinions.

Pour la première fois de l’Histoire, un texte international reconnait explicitement les citoyens de moins de 18 ans comme des êtres à part entière, porteurs de droits sociaux, économiques, civils, culturels et politiques – des droits fondamentaux, obligatoires et non négociables.

Bien plus qu’un texte à forte portée symbolique, cette Convention est juridiquement contraignante pour les États signataires, qui s’engagent à défendre et à garantir les droits de tous les enfants sans distinction – et à répondre de ces engagements devant les Nations Unies. C’est le Comité des droits de l’enfant des Nations Unies, composé d’experts indépendants, qui contrôle la mise en œuvre de la Convention, en examinant les rapports que les États s’engagent à publier régulièrement dès lors qu’ils ont ratifié le traité.

Si 195 pays ont signé cette convention, s’engageant à garantir et défendre les droits de l’enfant, il reste encore beaucoup à faire pour l’appliquer.

La CIDE : 4 principes fondamentaux et 54 articles

54 articles (consulter les fiches thématiques de l’Unicef), énonçant notamment

  • Le droit d’avoir un nom, une nationalité, une identité
  • Le droit d’être soigné, protégé des maladies, d’avoir une alimentation suffisante et équilibrée
  • Le droit d’aller à l’école
  • Le droit d’être protégé de la violence, de la maltraitance et de toute forme d’abus et d’exploitation
  • Le droit d’être protégé contre toutes formes de discrimination
  • Le droit de ne pas faire la guerre, ni la subir
  • Le droit d’avoir un refuge, d’être secouru, et d’avoir des conditions de vie décentes
  • Le droit de jouer et d’avoir des loisirs
  • Le droit à la liberté d’information, d’expression et de participation
  • Le droit d’avoir une famille, d’être entouré et aimé

Consulter et comprendre la CIDE (unicef.fr)

Article 13 : Le droit à la liberté d’information, d’expression et de participation

Cette année, nous avons à cœur de mettre en avant un droit fondamental au respect et à l’application des autres droits. Le droit à la liberté d’expression :

Les États partie garantissent à l’enfant qui est capable de discernement le droit d’exprimer librement son opinion sur tout décision l’intéressant, les opinions de l’enfant étant dûment prises en considération eu égard à son âge et à son degré de maturité. »

  1. L’enfant a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté de rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée ou artistique, ou par tout autre moyen du choix de l’enfant.
  2. L’exercice de ce droit ne peut faire l’objet que des seules restrictions qui sont prescrites par la loi et qui sont nécessaires :
    a - au respect des droits ou de la réputation d’autrui ; ou
    b - à la sauvegarde de la sécurité nationale, de l’ordre public, de la santé ou de la moralité publiques.

2020 - les memory des droits de l’enfant et de la liberté d’expression

Cette année encore, ifac propose à ses équipes une activité clé en mains pour aborder les droits avec les enfants. Deux jeux Memory à découper et à manipuler avec les enfants. Ces jeux sont accompagnés de fiches explicatives et de ressources pour alimenter les discutions et aller plus loin sur le sujet.

Vous retrouverez les jeux à télécharger, au bas de cet article.

Agir pour les droits de l’enfant

Chargé de veiller au respect des droits de l’enfant, Unicef France s’associe à ifac pour proposer aux collectivités et à leurs animateurs des kits d’animation pour comprendre et défendre les droits de l’enfant. Ces kits permettent aux animateurs de conduire en toute autonomie un cycle d’activités périscolaires, notamment dans le cadre des nouveaux rythmes éducatifs.

Le kit pour les 5-8 ans Le premier kit pour les 5-8 ans se compose de 7 cycles, qui contiennent 2 activités ludiques, et une proposition de contribution à la vie du centre. Par ailleurs, chaque cycle est accompagné d’éléments de contexte thématique pour permettre à l’animateur de faire le lien entre les activités et le thème du cycle. (myunicef.fr)

Les kits pour les 8-14 ans

  • Le droit à l’éducation et le droit à l’égalité
  • Justice et participation
  • L’information et l’identité
  • La santé et les loisirs

Une activité clé en mains : main dans la main pour les droits de l’enfant

En 2018, pour la journée des droits de l’enfant, ifac propose son outil : « Main dans la main pour célébrer les droits de l’enfant » : un kit animation pour aborder le sujet avec les enfants et les jeunes Ce kit contient : une fiche des conseils pour parler des droits de l’enfant, une activité clé en main que vous pouvez vous approprier, une fiche rappelant les dix principaux droits de l’enfant extraits de la Convention internationale des droits de l’enfant.

télécharger l’activité

Le 20 novembre 2019, la convention internationale des droits de l’enfant fêtait ses 30 ans.

revivre nos actions pour célébrer cet anniversaire

#ensemblepourlesdroitsdelenfant #CIDE2020

À voir aussi